Tour de France Femmes 2022 -2022 Tour de France Femmes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre

Tour de France Féminin 2022
UCI Women's World Tour 2022, course 16 sur 23
Plan du parcours reprenant les étapes du Tour de France Femmes 2022, avec leurs villes de départ et d'arrivée
Parcours du Tour de France Femmes 2022
Détails de la course
Rendez-vous 24–31 juillet 2022
Étapes 8
Distance 1033,6 km (642,2 mi)
Temps gagnant 26h 55' 44"
Résultats
Gagnant Annemiek van Vleuten ( NED ) ( Équipe Movistar )
Deuxième Demi Vollering ( NED ) ( SD Worx )
Troisième Katarzyna Niewiadoma ( POL ) ( Canyon–SRAM )

Points Marianne Vos ( NED ) ( Équipe Jumbo-Visma )
Montagnes Demi Vollering ( NED ) ( SD Worx )
Jeunesse Shirin van Anrooij ( NED ) ( Trek–Segafredo )
Combativité Marianne Vos ( NED ) ( Équipe Jumbo-Visma )
Équipe Canyon–SRAM
2023

Le Tour de France Femmes 2022 (officiellement Tour de France Femmes avec Zwift ) était la première édition du Tour de France Femmes, l'un des deux grands tours cyclistes féminins . La course s'est déroulée du 24 au 31 juillet 2022 et était la 16e épreuve de l' UCI Women's World Tour 2022 .

La course faisait suite à des années de campagne du peloton professionnel féminin pour une course équivalente au Tour de France masculin, après des tentatives historiques échouées en raison de difficultés financières, d'une couverture médiatique limitée et de problèmes de marque. La course était organisée par Amaury Sport Organisation (ASO), qui organise également le Tour de France masculin.

La course a été remportée par Annemiek van Vleuten de l'équipe Movistar . Au début de la course, van Vleuten a souffert d'un mal d'estomac, lui faisant perdre près d'une minute face à certaines de ses rivales pour le maillot jaune . Elle a finalement pu récupérer alors que la course atteignait les montagnes. Lors de la septième étape, van Vleuten a attaqué dans la première montée, avant de rouler en solo pendant les 60 derniers kilomètres (37 mi) pour gagner l'étape de plus de trois minutes, passant ainsi au maillot jaune. Elle a confirmé sa victoire en remportant le lendemain sa deuxième étape consécutive, qui s'est terminée au sommet de La Super Planche des Belles Filles . La deuxième place est revenue à Demi Vollering de SD Worx, qui a terminé deuxième derrière van Vleuten sur les deux étapes de montagne pour consolider sa place au classement général (GC). Le podium a été complété par Katarzyna Niewiadoma de Canyon-SRAM . Elle a réalisé une performance constante au cours des six premières étapes, gagnant du temps sur certaines de ses rivales pour le podium avant de terminer dans le top cinq des deux étapes de montagne pour sceller sa place sur le podium.

Dans les autres classements de la course, Marianne Vos de l'équipe Jumbo – Visma a remporté le classement par points. Elle a terminé dans le top cinq sur chacune des six premières étapes, remportant deux victoires d'étape dans le processus. Vos a également tenu le maillot jaune de la deuxième à la sixième étape. En plus de terminer deuxième du GC, Vollering a également remporté le maillot à pois en tant que vainqueur du classement Queen of the Mountains (QoM). Shirin van Anrooij de Trek – Segafredo a remporté le maillot blanc en tant que vainqueur du classement des jeunes coureurs, qui a été décerné au coureur GC le mieux placé de moins de 23 ans. Canyon – SRAM a remporté le classement par équipes en tant qu'équipe avec l'agrégat le plus bas . temps parmi leurs trois coureurs les mieux placés. Vos a également remporté le prix de la super-combativité pour ajouter à son maillot vert et ses deux victoires d'étape.

Dans l'ensemble, la course a été très appréciée par le public, les médias, les équipes et les coureurs - avec de grandes foules et une forte audience à la télévision. Premier Tour de France féminin officiel depuis 1989, la course a bénéficié d'une importante couverture médiatique dans le monde entier. La directrice de course, Marion Rousse, a noté qu'il y avait place à l'amélioration dans les éditions futures, et plus généralement dans le cyclisme féminin.

Équipes

24 équipes ont participé à la course. Les 14 UCI Women's WorldTeams ont été automatiquement invitées. Elles ont été rejointes par 10 Équipes Continentales Féminines UCI – les trois meilleures Équipes Continentales Féminines UCI 2021 ( Ceratizit–WNT Pro Cycling, Parkhotel Valkenburg et Valcar–Travel & Service ) ont reçu une invitation automatique, et les sept autres équipes ont été sélectionnées par Amaury Sport Organisation (ASO), les organisateurs du Tour. Les équipes ont été annoncées le 30 mars 2021. 144 coureurs ont pris le départ de la course, de 25 nationalités - le plus grand pourcentage étant néerlandais (20% du peloton).

UCI Women's WorldTeams

Equipes Continentales Féminines UCI

Itinéraire et étapes

En octobre 2021, le parcours a été annoncé par la directrice de course Marion Rousse . Il comprenait huit étapes sur huit jours de course (car il n'y avait pas de jour de repos comme pour les courses par étapes plus longues), couvrant un total de 1033 kilomètres (642 mi). La course a commencé par une étape sur les Champs-Élysées, plus tôt le même jour que la fin du tour masculin . Le parcours comprenait des sections de gravier dans les vignobles champenois, des étapes dans les Vosges (dont la plus longue, l'étape 5, de 175,6 km (109,1 mi)), et une arrivée au sommet à La Super Planche des Belles Filles . Le parcours a été bien accueilli par le peloton professionnel, et des militants comme Kathryn Bertine . La durée totale de l'événement a également fait l'objet d'un accord, certaines équipes notant qu'elles "n'ont pas encore le personnel ou les chiffres ... pour un événement de trois semaines".

L'itinéraire lui-même nécessitait une dérogation de l ' Union Cycliste Internationale, car les courses Women's WorldTour ont une longueur d'étape maximale de 160 kilomètres (99 mi) et une durée de course maximale de six jours. Ces restrictions ont été critiquées par le peloton professionnel et les militants comme "sexistes".

Caractéristiques de la scène
Organiser Date Cours Distance Taper Gagnant
1 24 juillet Paris ( Tour Eiffel ) à Champs-Élysées 81,6 km (50,7 mi) Scène plate Lorena Wiebes ( NED )
2 25 juillet Meaux à Provins 136,4 km (84,8 mi) Étape vallonnée Marianne Vos ( NED )
3 26 juillet Reims à Épernay 133,6 km (83,0 mi) Étape vallonnée Cecilie Uttrup Ludwig ( DEN )
4 27 juillet Troyes à Bar-sur-Aube 126,8 km (78,8 mi) Etape de moyenne montagne Marlen Reusser ( SUI )
5 28 juillet Bar-le-Duc à Saint-Dié-des-Vosges 175,6 km (109,1 mi) Scène plate Lorena Wiebes ( NED )
6 29 juillet Saint-Dié-des-Vosges à Rosheim 129,2 km (80,3 mi) Étape vallonnée Marianne Vos ( NED )
sept 30 juillet De Sélestat au Markstein 127,1 km (79,0 mi) Étape de montagne Annemiek van Vleuten ( NED )
8 31 juillet Lure à La Super Planche des Belles Filles 123,3 km (76,6 mi) Étape de montagne Annemiek van Vleuten ( NED )
Total 1033,6 km (642,2 mi)

Aperçu de la course

Avant la course, Annemiek van Vleuten, Elisa Longo Borghini, Ashleigh Moolman, Cecilie Uttrup Ludwig, Marta Cavalli et Katarzyna Niewiadoma ont toutes été nommées favorites avant la course pour le classement général, avec Lorena Wiebes et Elisa Balsamo pour le classement par points. Le peloton de 144 a été décrit comme "rempli de talent", avec les 28 meilleurs coureurs du classement UCI tous participants.

La couverture médiatique avant l'événement a été très positive, qualifiant la course de "moment historique pour le cyclisme féminin" et de "changement de jeu". Cependant, il y a eu quelques critiques concernant le prix de 250 000 € (par rapport au prix de 2,2 millions d'euros pour la course masculine). Les coureurs de la Cyclists Alliance (un syndicat représentant le peloton féminin) ont déclaré que la couverture télévisée en direct des courses était leur plus grande priorité, plutôt que les prix en argent. ASO, les organisateurs de la course, ont noté que le fonds de prix était plus important que les courses masculines de durée similaire - comme le Critérium du Dauphiné .

Étapes préliminaires

Vainqueur des étapes 2 et 6, Marianne Vos

Se déroulant plus tôt le même jour de la dernière étape du Tour masculin, l'étape 1 de la course a débuté sous la Tour Eiffel à Paris, avant que les coureurs n'abordent huit tours d'un circuit autour des Champs-Élysées . Au sprint, Lorena Wiebes ( Team DSM ) devance Marianne Vos ( Jumbo–Visma ) pour s'adjuger le premier maillot jaune de la course, ainsi que le maillot vert du classement par points. L'étape 2 à Provins a été entachée de multiples chutes dans les 30 derniers kilomètres (19 mi), Marta Cavalli ( FDJ Suez Futuroscope ), l'une des favorites pour le maillot jaune, ayant dû abandonner la course en conséquence. Un autre favori d'avant-course, Annemiek van Vleuten ( équipe Movistar ), a également failli abandonner la course après avoir souffert d'un mal à l'estomac et être incapable de manger ou de boire. En finale, Vos a devancé un petit groupe pour prendre les maillots jaune et vert.

L'étape 3 s'est déroulée sur un terrain vallonné, avec une boucle finale vers Épernay . Sur la Côte de Mutigny, le peloton s'est séparé avec un groupe restreint de sept coureurs contenant la plupart des prétendants au classement général (GC) partant en tête. Dans la dernière montée raide vers la ligne, Cecilie Uttrup Ludwig ( FDJ Suez Futuroscope ) a devancé le groupe pour prendre l'étape, le classement QoM étant désormais mené par Femke Gerritse ( Parkhotel Valkenburg ) .

L'étape 4 à Bar-sur-Aube était une autre étape vallonnée mais elle impliquait également quatre secteurs de gravier ( chemin blanc ) dans la dernière moitié de l'étape. Plusieurs coureurs, dont Katarzyna Niewiadoma ( Canyon – SRAM ), Elisa Longo Borghini ( Trek – Segafredo ), Uttrup Ludwig et van Vleuten ont subi des crevaisons et d'autres problèmes mécaniques, mais la plupart d'entre eux ont pu rejoindre le peloton et ne pas perdre de temps. Cependant, Mavi García ( UAE Team ADQ ) a été heurtée par sa propre voiture d'équipe alors qu'elle revenait après une mécanique, lui faisant perdre une minute et demie. Avec environ 23 kilomètres (14 mi) restants, Marlen Reusser ( SD Worx ) a attaqué, roulant en solo pour remporter l'étape de près d'une minute et demie.

En continuant vers l'est à travers la France, l'étape 5 à Saint-Dié-des-Vosges était la plus longue du calendrier Women's WorldTour avec 175,6 kilomètres (109,1 mi) de longueur. À environ 45 kilomètres de la fin, une chute dans le peloton a fait tomber plusieurs coureurs, Emma Norsgaard ( Movistar Team ) devant abandonner. Dans le sprint final, Wiebes a remporté sa deuxième victoire d'étape sur Balsamo et Vos. Au GC, Vos a conservé le maillot jaune, étendant son avantage à 20 secondes grâce aux secondes de bonification. L'étape 6 vers Rosheim était une étape vallonnée, avec quatre montées classées et une autre montée avec des secondes de bonus au sommet. Dans la descente de l'avant-dernière montée, un petit groupe comprenant Wiebes et Lotte Kopecky (SD Worx) s'est écrasé dans la descente, toutes les personnes impliquées terminant l'étape. La première échappée a été rattrapée dans les derniers kilomètres, la victoire d'étape se résumant à un sprint massif. Vos a devancé Marta Bastianelli ( UAE Team ADQ ) et Kopecky pour remporter sa deuxième étape de la course. Dans le GC, Vos a prolongé son avantage grâce aux dix secondes de bonus qu'elle a gagnées pour la victoire d'étape alors que la course se dirigeait vers les montagnes.

Étapes de montagne

Annemiek van Vleuten sur son attaque en solo pour le maillot jaune à l'étape 7

Les étapes 7 et 8 se sont déroulées dans les Vosges du Grand Est, avec cinq ascensions de catégorie 1 sur les deux jours, et deux arrivées au sommet.

L'étape 7 comptait 3 000 mètres (9 800 pieds) d'escalade verticale, y compris le Grand Ballon, et était considérée comme l' étape reine de la course. Lors de la première ascension de la journée, Vos en maillot jaune a été abandonné, garantissant que le maillot jaune changerait de mains en fin de journée. Pendant ce temps, Wiebes a abandonné la course, suite à sa chute dans l'étape 6. Avec 86 kilomètres (53 mi) encore à parcourir, la course a explosé lorsque van Vleuten a lancé une attaque sur le Petit Ballon, avec seulement Demi Vollering ( SD Worx ) capable de suivre. son déménagement. Un groupe de chasse avec la plupart des autres prétendants au GC s'est formé derrière eux. Lors de la deuxième ascension de la journée, le Col du Platzerwasel, van Vleuten a laissé tomber Vollering à un kilomètre du sommet. Lors de la montée finale du Grand Ballon, l'avance de van Vleuten sur Vollering est passée à près de quatre minutes. Van Vleuten a perdu un peu de temps face à Vollering dans la dernière section du plateau, mais elle a néanmoins remporté une victoire d'étape dominante, 3' 26" devant Vollering, qui a pris le maillot à pois en tant que leader du classement QoM . Au GC, van Vleuten a pris le maillot jaune, avec plus de trois minutes d'avance sur Vollering tandis que Katarzyna Niewiadoma ( Canyon–SRAM ) a complété le podium à quatre minutes et demie de retard. Malgré la perte du maillot jaune, Vos a conservé le maillot vert.

Cavaliers de l'étape 8 à Plancher-les-Mines

L'étape 8 était la deuxième étape de montagne du Tour, avec trois ascensions classées. La montée finale vers La Super Planche des Belles Filles était longue de 7 kilomètres (4,3 mi) avec une moyenne de 8,7 %. Tout comme l'étape 7 de l'édition masculine, le dernier kilomètre comportait une longue section de gravier avec des pentes pouvant atteindre 24 %. Dans la première montée, aucune pause n'avait été établie et Vollering a pu prendre un maximum de points pour étendre son avance au classement QoM . Avec 57 kilomètres (35 mi) à parcourir, le maillot jaune, van Vleuten a subi une mécanique. SD Worx et Trek-Segafredo ont rapidement accéléré le rythme du peloton, van Vleuten étant contraint de chasser un déficit de près d'une minute. Au bout d'un moment, van Vleuten est finalement revenu dans le peloton juste au pied de la deuxième ascension, le Ballon d'Alsace. Dans la montée, van Vleuten a effectué quatre autres changements de vélo, mais elle est rapidement revenue dans le peloton à chaque fois. Lors de la dernière montée vers La Super Planche des Belles Filles, van Vleuten a attaqué depuis le peloton avec 6 kilomètres (3,7 mi) restants. Elle dépasse les restes de l'échappée tandis que Vollering se lance à la poursuite du leader de la course. Tout comme la veille, un groupe de poursuite de prétendants au GC s'est formé derrière le duo. Van Vleuten a progressivement étendu son avance sur Vollering vers l'arrivée en remportant sa deuxième victoire d'étape consécutive, scellant ainsi le titre du Tour. Vollering a terminé à 30 secondes tout en confirmant sa victoire au classement QoM .

Sommaire

Annemiek van Vleuten en maillot jaune (au centre), Marianne Vos en maillot vert (à droite) et Demi Vollering en maillot à pois (à gauche)

Au classement général final, Annemiek van Vleuten ( Movistar Team ) a remporté le Tour de France Femmes avec un avantage sur Demi Vollering ( SD Worx ) de près de quatre minutes tandis que Katarzyna Niewiadoma était troisième à plus de six minutes et demie de retard. Vollering a remporté le classement de la montagne tandis que Marianne Vos ( Team Jumbo–Visma ) et Shirin van Anrooij (Trek–Segafredo) ont respectivement remporté les classements par points et jeunes coureurs. Le classement par équipe a été remporté par Canyon – SRAM en tant qu'équipe avec le temps cumulé le plus bas parmi leurs trois coureurs les mieux placés tandis que le prix de la super-combativité a été remporté par Marianne Vos. Sur 144 partants, 109 ont terminé l'épreuve.

La couverture médiatique mondiale a fait l'éloge de l'événement, CNN qualifiant la course de "renaissance" et Cycling Weekly déclarant que la course était une "étape énorme pour le sport féminin". La directrice de course Marion Rousse a déclaré que "c'est un vrai Tour de France, avec la caravane, la foule, les pancartes, les drapeaux" et la co-fondatrice du Tour Entier Kathryn Bertine a déclaré que c'était une "merveilleuse édition". Les coureurs ont également fait l'éloge de l'événement, Katarzyna Niewiadoma notant que c'était l'une des courses les plus difficiles auxquelles le peloton féminin ait participé, et la quatrième place au classement général Juliette Labous ( Team DSM ) a expliqué qu'elle avait été surprise par la grande foule, déclarant "Je n'ai pas Je ne m'attendais pas à autant, je savais qu'il y aurait beaucoup de monde mais je ne m'attendais pas à autant."

Les futures améliorations de la course ont également été discutées, notamment l'augmentation du nombre de coureurs dans chaque équipe, plus de jours de course (y compris un contre-la-montre individuel et des étapes dans les Alpes ou les Pyrénées ) et un parrainage accru. Il a également été noté que du travail était encore nécessaire pour améliorer la profondeur compétitive et le "modèle économique" du peloton féminin.

Direction du classement

Classement leadership par étape
Organiser Gagnant Classification générale
Maillot jaune.svg
Classement par points
Maillot vert.svg
Classement des montagnes
Maillot à pois.svg
Classement des jeunes cavaliers
Maillot blanc.svg
Classement par équipe
Maillot jaune numéro.svg
Prix ​​de la combativité
Jersey rouge numéro.svg
1 Lorena Wiebes Lorena Wiebes Lorena Wiebes Femke Markus Maike van der Duin Canyon–SRAM Gladys Verhulst
2 Marianne Vos Marianne Vos Marianne Vos Maike van der Duin
3 Cecilie Uttrup Ludwig Femke Gerritse Julie De Wilde Alena Amialiusik
4 Marlen Reusser SD-Worx Marlen Reusser
5 Lorena Wiebes Victoire Berteau
6 Marianne Vos Julia Borgstrom Marie Le Net
sept Annemiek van Vleuten Annemiek van Vleuten Demi Vollering Shirin van Anrouij Canyon–SRAM Annemiek van Vleuten
8 Annemiek van Vleuten Mavi García
Final Annemiek van Vleuten Marianne Vos Demi Vollering Shirin van Anrouij Canyon–SRAM Marianne Vos

Classement du classement final

Légende
Maillot jaune.svg Désigne le leader du classement général Maillot à pois.svg Désigne le leader du classement des Montagnes
Maillot vert.svg Désigne le leader du classement par points Maillot blanc.svg Désigne le leader du classement Jeune cavalier (moins de 23 ans)
Maillot jaune numéro.svg Désigne le leader du classement Team Jersey rouge numéro.svg Désigne le lauréat du prix de la Combativité

Classification générale

Classement général final (1–10)
Rang Cavalier Équipe Temps
1 Annemiek van Vleuten ( NED ) Maillot jaune.svg L'équipe Movistar 26h 55' 44"
2 Demi Vollering ( NED ) Maillot à pois.svg SD-Worx + 3' 48"
3 Katarzyna Niewiadoma ( POL ) Maillot jaune numéro.svg Canyon–SRAM + 6' 35"
4 Juliette Labous ( FRA ) L'équipe DSM + 7' 28"
5 Silvia Persico ( ITA ) Valcar–Voyages et services + 8' 00"
6 Elisa Longo Borghini ( ITA ) Randonnée–Segafredo + 8' 26"
sept Cecilie Uttrup Ludwig ( DEN ) Futuroscope FDJ-Suez + 8' 59"
8 Évita Muzic ( FRA ) Futuroscope FDJ-Suez + 13' 54"
9 Veronica Ewers ( États- Unis ) EF Education–Tibco–SVB + 15' 05"
dix Mavi García ( ESP ) Équipe des EAU ADQ + 15' 15"

Classement des montagnes

Classement final des montagnes (1–10)
Rang Cavalier Équipe Points
1 Demi Vollering ( NED ) Maillot à pois.svg SD-Worx 42
2 Annemiek van Vleuten ( NED ) Maillot jaune.svg L'équipe Movistar 38
3 Katarzyna Niewiadoma ( POL ) Maillot jaune numéro.svg Canyon–SRAM 15
4 Elisa Longo Borghini ( ITA ) Randonnée–Segafredo 14
5 Mavi García ( ESP ) Équipe des EAU ADQ 11
6 Pauliena Rooijakkers ( NED ) Maillot jaune numéro.svg Canyon–SRAM 11
sept Grace Brown ( Australie ) Futuroscope FDJ-Suez dix
8 Femke Gerritse ( NED ) Parkhotel Valkenburg 9
9 Silvia Persico ( ITA ) Valcar–Voyages et services 8
dix Juliette Labous ( FRA ) L'équipe DSM 6

Classement des jeunes cavaliers

Classement final des jeunes cavaliers (1–10)
Rang Cavalier Équipe Temps
1 Shirin van Anrooij ( NED ) Maillot blanc.svg Randonnée–Segafredo 27h 21' 34"
2 Mischa Bredewold ( NED ) Parkhotel Valkenburg + 5' 41"
3 Julia Borgström ( SUE ) AG Assurance – NXTG + 16' 43"
4 Vittoria Guazzini ( ITA ) Futuroscope FDJ-Suez + 23' 48"
5 Marie Le Net ( FRA ) Futuroscope FDJ-Suez + 27' 35"
6 Julie De Wilde ( BEL ) Plantur-Pura + 28' 14"
sept Pfeiffer Georgi ( GBR ) L'équipe DSM + 31' 54"
8 Magdeleine Vallières ( CAN ) EF Education–Tibco–SVB + 38' 29"
9 Henrietta Christie ( NZL ) Santé à propulsion humaine + 35' 14"
dix Victoire Berteau ( FRA ) Cofidis + 38' 54"

Classement par équipe

Classement final par équipe (1–10)
Rang Équipe Temps
1 Canyon–SRAM Maillot jaune numéro.svg 81h 27' 09"
2 Futuroscope FDJ-Suez + 14' 19"
3 Randonnée–Segafredo + 24' 34"
4 SD-Worx + 32' 09"
5 L'équipe Movistar + 33' 24"
6 Team BikeExchange–Jayco + 52' 32"
sept L'équipe DSM + 54' 59"
8 Équipe Jumbo-Visma + 58' 00"
9 Équipe des EAU ADQ + 1h 00' 59"
dix EF Education–Tibco–SVB + 1h 15' 37"

Diffusion

De grandes foules ont accueilli le Tour

La couverture télévisée en direct a été assurée par France Télévisions en collaboration avec l' Union Européenne de Radio-Télévision . Il y a eu plus de 22 heures de couverture en direct sur les 8 scènes, certains téléspectateurs demandant que la couverture télévisée en direct soit étendue pour englober toute la longueur de la scène. La course a été diffusée dans le monde entier, notamment sur NBC's Peacock aux États-Unis, sur Eurosport à travers l'Europe et par divers diffuseurs nationaux tels que France 3, RTVE et SBS .

Après l'événement, les diffuseurs ont rapporté des chiffres d'audience élevés. En France, France 3 enregistre une moyenne de 2,25 millions de téléspectateurs sur les huit étapes (soit 26 % de part d'audience), et un pic de 5,1 millions de téléspectateurs sur la dernière partie de l'étape 8 (soit 45 % de part d'audience). C'est un peu moins de la moitié du public de la tournée masculine. Aux Pays-Bas, une part d'audience de 45 % a été enregistrée aux heures de pointe. Eurosport a rapporté une portée de plus de 14 millions de personnes à travers l'Europe.

Références

Liens externes