Tactiques Final Fantasy -Final Fantasy Tactics

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre

Tactiques Final Fantasy
Fftbox.jpg
Art de la boîte nord-américaine
Développeur(s) Carré
Editeur(s)
Directeur(s) Yasumi Matsuno
Producteur(s) Hironobu Sakaguchi
Concepteur(s) Hiroyuki Itō
Programmeur(s) Taku Murata
Artistes) Hiroshi Minagawa
Akihiko Yoshida
Hideo Minaba
Écrivains) Yasumi Matsuno
Compositeur(s) Hitoshi Sakimoto
Masaharu Iwata
Série Tactiques Final Fantasy
Plateforme(s) Playstation
Sortie
  • JP : 20 juin 1997
  • NA : 28 janvier 1998
Genre(s) Jeu de rôle tactique
Mode(s) Un joueur

Final Fantasy Tactics est un jeu de rôle tactique développé et édité par Square pour la console de jeu vidéo PlayStation . Sorti au Japon en juin 1997 et aux États-Unis en janvier 1998 par Sony Computer Entertainment, c'est le premier jeu de lasérie Tactics au sein de la franchise Final Fantasy, et la première entrée se déroulant dans le monde fictif connu plus tard sous le nom d' Ivalice . L'histoire suit Ramza Beoulve, un cadet de haute naissance placé au milieu d'un conflit militaire connu sous le nom de La Guerre du Lion, où deux factions nobles opposées convoitent le trône du royaume.

La production a commencé en 1995 par Yasumi Matsuno, un nouveau venu qui avait créé la série Ogre Battle chez Quest Corporation . Le souhait de Matsuno était un jeu tactique accessible avec un scénario axé sur les conflits de classe et la réécriture de l'histoire. Matsuno a agi en tant que réalisateur et scénariste, le créateur de Final Fantasy Hironobu Sakaguchi était le producteur et les batailles ont été conçues par Hiroyuki Ito . Plusieurs autres membres du personnel étaient des vétérans de la série Ogre Battle, notamment les artistes Hiroshi Minagawa et Akihiko Yoshida, et les compositeurs Hitoshi Sakimoto et Masaharu Iwata .

Le jeu a été acclamé par la critique des magazines de jeux et des sites Web et est devenu un classique culte depuis sa sortie. Il s'est vendu à environ 1,24 million d'unités au Japon en 1997 et à plus de 2,4 millions dans le monde en août 2011. Il a été cité comme l'un des plus grands jeux vidéo de tous les temps . Le monde d'Ivalice a vu le décor de plusieurs autres titres, y compris d'autres jeux Tactics et l'entrée principale de 2006 Final Fantasy XII . Un port amélioré de Final Fantasy Tactics, Final Fantasy Tactics: The War of the Lions, est sorti en 2007 dans le cadre du projet Ivalice Alliance .

Jouabilité

Divers personnages et créatures se tiennent sur un champ de bataille herbeux. Le champ de bataille est divisé en carrés et certains carrés sont bleus.
Un exemple des champs de bataille isométriques trouvés dans le jeu. Les panneaux bleus au sol indiquent où l' assistant (avec chapeau de paille et icône "AT") peut se déplacer.

Final Fantasy Tactics est un jeu de rôle tactique dans lequel les joueurs suivent l'histoire du protagoniste Ramza Beoulve. Le jeu propose deux modes de jeu : les batailles et la carte du monde. Les batailles se déroulent sur des champs isométriques en trois dimensions. Les personnages se déplacent sur un champ de bataille composé de tuiles carrées ; les plages de mouvement et d'action sont déterminées par les statistiques et la classe d'emploi du personnage. Le champ de bataille prend également en compte des éléments tels que le terrain et la météo pour déterminer les avantages et les inconvénients stratégiques lors des affrontements. Les combats sont au tour par tour ; une unité peut agir lorsque son temps de charge (CT) atteint 100 et augmenté une fois par unité CT (une mesure du temps dans les batailles) d'un montant égal à la statistique de vitesse de l'unité. Pendant la bataille, chaque fois qu'une unité effectue une action avec succès, elle gagne des points d'expérience (EXP) et des points de travail (JP). Les actions peuvent inclure des attaques magiques, des attaques physiques ou l'utilisation d'un objet. Les points de vie (HP) des unités ennemies sont également visibles pour le joueur (sauf dans le cas de certains boss), permettant au joueur de savoir combien de dégâts il lui reste à infliger à une unité particulière.

Dans la carte du monde, le joueur se déplace sur des chemins prédéfinis reliant les villes et les points de bataille. Lorsque l'icône du personnage est au-dessus d'une ville, un menu peut être ouvert avec plusieurs options : "Bar" pour accepter les offres d'emploi de sidequest, "Shop" pour acheter des fournitures et de l'équipement et "Soldier Office" pour recruter de nouveaux personnages. Plus tard dans le jeu, certaines villes contiennent des "magasins de fourrure" pour obtenir des objets en braconnant des monstres. Des batailles aléatoires se déroulent dans des emplacements prédéfinis sur la carte, marqués en vert. Passer au-dessus de l'un de ces points peut entraîner une rencontre aléatoire.

Un personnage se tient debout au milieu d'un cercle entouré d'autres personnages. En haut de l'écran se trouve une boîte avec diverses statistiques.
Final Fantasy Tactics propose une large sélection de classes d'emplois. Ce personnage particulier est actuellement un Assistant.

Tactics propose un système de classe de personnage, qui permet aux joueurs de personnaliser les personnages dans divers rôles. Le jeu utilise largement la plupart des classes de personnages originales vues dans les jeux Final Fantasy précédents, notamment les invocateurs, les sorciers (mages noirs), les prêtres (mages blancs), les moines, les lanciers (dragoons) et les voleurs . Les nouvelles recrues commencent comme écuyer ou chimiste, les classes de base pour les emplois de guerrier et de magicien, respectivement. Le jeu propose vingt jobs accessibles aux personnages normaux.

Les JP récompensés au combat sont utilisés pour apprendre de nouvelles capacités au sein de chaque classe d'emploi. Accumuler suffisamment de JP se traduit par un niveau de travail supérieur; de nouveaux emplois sont débloqués en atteignant un certain niveau dans la classe d'emploi actuelle (par exemple, pour devenir prêtre ou sorcier, l'unité doit d'abord atteindre le niveau d'emploi 2 en tant que chimiste), ce qui permet également au personnage de gagner plus de JP dans cette classe dans les batailles. Une fois que toutes les capacités d'une classe d'emplois ont été apprises, la classe est "maîtrisée". Un soldat dans un emploi spécifique a toujours sa compétence innée équipée (les sorciers ont toujours la "magie noire", les chevaliers ont toujours la "compétence de combat") mais un deuxième emplacement de compétence de travail et plusieurs autres emplacements de capacité (réaction, soutien et mouvement) peuvent être rempli de toute compétence que le soldat particulier a apprise.

Terrain

Paramètre

L'histoire se déroule dans le royaume d'Ivalice, inspiré du Moyen Âge . Le royaume est situé dans une péninsule entourée par la mer au nord, à l'ouest et au sud, avec un promontoire au sud de la masse continentale. Il est fortement peuplé d'êtres humains, bien que des monstres intelligents puissent être trouvés vivant dans des zones moins peuplées. La magie est prédominante dans le pays, bien que les ruines et les artefacts aient indiqué que la population passée s'appuyait sur des machines, telles que des dirigeables et des robots. Les voisins d'Ivalice sont le royaume d'Ordalia à l'est et Romanda, une nation militaire au nord. Alors que les trois nations partagent des lignées royales communes, des guerres majeures ont eu lieu entre elles. Une institution religieuse influente connue sous le nom d'église Glabados dirige la foi dominante, centrée autour d'une figure religieuse connue sous le nom de Saint Ajora.

L'histoire se déroule après qu'Ivalice a mis fin à sa guerre avec les deux nations dans ce qu'on appelle la guerre de cinquante ans, et est confrontée à des problèmes économiques et à des conflits politiques. Le roi d'Ivalice est mort récemment et son héritier est un enfant, donc un régent est nécessaire pour régner à la place du prince. Le royaume est partagé entre deux candidats nommés le Prince Goltana, représenté par le Lion Noir, et le Prince Larg, symbolisé par le Lion Blanc. Le conflit mène à ce qui est connu dans le jeu sous le nom de Guerre du Lion. Derrière cette toile de fond se cache une révélation de l'historien du jeu Alazlam J. Durai, qui cherche à révéler l'histoire d'un personnage inconnu dont le rôle dans la guerre du Lion était majeur mais a été dissimulé par l'église du royaume.

Personnages

La majeure partie de l'intrigue du jeu est décrite du point de vue de Ramza, qui est le personnage du joueur de l'histoire. Il est présenté à diverses factions de la guerre du Lion; les plus importants sont ceux du prince Goltana et du prince Larg, qui veulent tous deux devenir le gardien du monarque d'Ivalice et sont engagés dans une guerre l'un contre l'autre. L'histoire progresse pour inclure des personnages de l'église Glabados, qui contrôle silencieusement Ivalice et organise la guerre en question.

Au fur et à mesure que le jeu progresse, les joueurs peuvent recruter des personnages joueurs génériques et les personnaliser à l'aide du système Job de la série Final Fantasy. Plusieurs batailles présentent également des personnages contrôlés via l'IA du jeu, qui peuvent être recrutés plus tard dans le jeu en fonction de l'histoire proprement dite. Les personnages ont été conçus par Akihiko Yoshida, qui était également en charge de l'illustration et de la conception des personnages de jeux tels que Tactics Ogre, Final Fantasy Tactics Advance, Final Fantasy XII et Vagrant Story .

Histoire

Ivalice se remet de la guerre de cinquante ans contre Ordalia. Après la mort de son souverain, la princesse Ovelia et le prince Orinas sont tous deux candidats au trône. Le premier est soutenu par le prince Goltana du Lion noir, et le second par la reine Ruvelia et son frère, le prince Larg du Lion blanc. Les deux groupes s'engagent dans des batailles dans la guerre du Lion.

Les nobles et les roturiers se considèrent négativement et de nombreux roturiers ont rejoint la brigade des cadavres pour lutter contre les soldats des nobles. Ramza, membre de la noble famille de chevaliers Beoulve, et Delita, son amie d'enfance qui était une roturière ordinaire, sont témoins du meurtre de la sœur de Delita lors d'un soulèvement. Cela amène Delita et Ramza à abandonner leurs liens avec la noblesse. Ramza rejoint un groupe de mercenaires, dirigé par Gafgarion, qui protège la princesse Ovelia d'être chassée par les deux côtés de la guerre du Lion. Delita rejoint les forces de Goltana. Ils sont réunis lorsque Gafgarion tente d'emmener Ovelia au prince Larg. Agrias suggère de rendre visite au cardinal Delacroix de l'église de Glabados pour protéger Ovelia. En chemin, Ramza rencontre Mustadio, un machiniste en possession d'une relique sacrée appelée la pierre du zodiaque. Traqué par une société commerciale pour le pouvoir qu'il contient, Mustadio sollicite également l'intervention de Delacroix.

Ramza découvre que le Haut Confesseur Marcel Funebris et l'église ont utilisé la légende des saints Braves du Zodiaque pour rassembler les Pierres du Zodiaque et ont déclenché la Guerre du Lion. Pour empêcher l'interférence de Ramza, Delacroix utilise la pierre pour se transformer en démon Lucavi et Ramza le bat. Ramza est considéré comme un hérétique par l'église et il est poursuivi par les Templiers, les soldats de l'église qui chassent les pierres du zodiaque. Il acquiert la preuve des mensonges de l'Église au sujet de Sainte Ajora, une figure centrale de la religion, et tente de l'utiliser avec la pierre du zodiaque pour révéler le complot de l'organisation.

Les deux camps de la guerre du Lion s'affrontent dans une bataille majeure qui entraîne la mort de Larg et Goltana. Ramza arrête la bataille et sauve le général, le comte Cidolfus Orlandeau, bien que l'Église élimine les deux chefs pour assurer son contrôle sur Ivalice. Ramza découvre que les Templiers sont possédés par les Lucavi, qui cherchent à ressusciter leur chef Ultima, et qu'ils avaient besoin d'effusion de sang et d'un corps approprié pour achever la résurrection. Alma, la sœur de Ramza, doit servir d'hôte pour l'incarnation d'Ultima. Ultima est ressuscitée et Ramza et ses alliés réussissent à la détruire et à échapper à Ivalice.

Dans l'épilogue, Delita épouse Ovelia et devient le roi d'Ivalice. Il ne parvient pas à trouver une véritable satisfaction car même Ovelia se méfie de lui, la conduisant à poignarder Delita. Ovelia est poignardée par Delita en retour, son sort restant ambigu dans le jeu. Delita crie alors à Ramza, lui demandant ce que Ramza a gagné en échange de ses actions, par rapport à Delita. Orran tente de révéler le complot diabolique de l'Église avec le "Rapport Durai" mais ses papiers sont confisqués et il est brûlé sur le bûcher pour hérésie. Plusieurs siècles plus tard, un historien tente de décrire l'histoire de la guerre du Lion.

Développement

Un homme parle dans un micro
Hironobu Sakaguchi a conçu l'idée de Final Fantasy Tactics .

Tactics a été conçu en 1993 par le créateur de la série Final Fantasy Hironobu Sakaguchi, qui est un fan du genre de jeu de rôle tactique. En raison de sa forte implication dans la série principale, il n'a pas pu le réaliser à l'époque. La production a finalement commencé à la fin de 1995 sous Yasumi Matsuno, qui jusqu'à cette année avait travaillé chez Quest Corporation sur la série Ogre Battle, démissionnant une fois le travail terminé sur Tactics Ogre: Let Us Cling Together et amenant plusieurs membres de son personnel à Square . Au cours de cette période, Square avait rompu son partenariat de développement de longue date avec Nintendo et transféré ses projets de jeux sur la PlayStation de Sony . Matsuno a agi en tant que réalisateur et scénariste principal. Sakaguchi était le producteur du jeu. Le programmeur principal était Taku Murata, qui avait auparavant travaillé sur la série Mana . Matsuno a décrit l'environnement de travail chez Square comme plus démocratique que chez Quest, avec une plus grande capacité pour l'ensemble du personnel à apporter des idées de conception. La conception artistique était un effort collaboratif dirigé par les vétérans de Tactics Ogre Hiroshi Minagawa et Akihiko Yoshida, avec des conceptions de personnages supplémentaires et des illustrations de Hideo Minaba et Eiichiro Nakatsu. Contrastant avec l'esthétique CGI raffinée de Final Fantasy VII, l'équipe voulait un style artistique dessiné à la main. Les cinématiques d'ouverture et de clôture ont été créées par la société occidentale Animatek International.

Matsuno visait à l'origine un RPG tactique qui serait accessible, ce qu'il visait à l'origine avec les titres Ogre Battle et qu'il a ensuite estimé qu'il n'avait pas réussi à accomplir avec Tactics . Lorsqu'il a décidé comment différencier Tactics de son titre précédent, il a mis l'accent sur la croissance des personnages individuels similaire à la série principale, contrastant avec la simulation basée sur l'armée de Tactics Ogre tout en conservant son gameplay inspiré des échecs. Alors que Matsuno a conçu la plupart des autres systèmes de jeu, en raison du manque de personnel et de la nécessité de se concentrer sur le scénario, le système de combat a été conçu par Hiroyuki Ito . Ito n'aimait pas les RPG tactiques de l'époque, s'ennuyant de leurs mécanismes, il a donc conçu le système de combat pour qu'il soit engageant et se sente rapide et excitant. Matsuno a dû s'opposer au souhait d'Ito de simplifier le système de classe. La conception des niveaux, qui utilisait des niveaux compacts de style diorama, a été choisie pour permettre les 60 images par seconde prévues, assurant l'expérience de jeu fluide que les joueurs attendent du genre. La petite échelle des batailles a également renforcé la nature personnelle des conflits narratifs du jeu. La conception et la maîtrise des niveaux se sont poursuivies jusqu'à une semaine avant la sortie du jeu.

Sous la direction de Matsuno, la conception du jeu s'est considérablement éloignée du concept original de Sakaguchi, en particulier dans son ton narratif. Matsuno à l'époque a décrit son souhait que le récit imite "un sentiment d'héroïsme de cape et d'épée". Son objectif était de créer un conte moral sur le thème de Final Fantasy . Matsuno a déclaré que l'utilisation thématique du jeu de la société basée sur les classes était dérivée de ses expériences au sein des sociétés de production de jeux, en observant leur hiérarchie et la façon dont les concepteurs seniors étaient traités comme des rois. La prémisse de l'histoire d'un récit longtemps supprimé de l'histoire ancienne a été inspirée par la découverte des manuscrits de la mer Morte et l'histoire du nom de la rose . Pour Tactics, Matsuno a créé un tout nouveau monde baptisé Ivalice, qu'il utilisera dans plusieurs projets ultérieurs. Ivalice a été conçu comme un cadre complexe avec un arrière-plan historique profond. Il l'a décrit comme une toile vierge sur laquelle lui et d'autres plus tard pourraient créer des récits. Alors que certains aspects de la fin sont restés ambigus, Matsuno a considéré que le récit était complet en soi.

Musique

Au cours de sa phase de pré-planification, la musique allait être dans un style optimiste en ligne avec la série principale Final Fantasy . En raison de sa représentation de personnes se battant plutôt que de combattre des monstres, Matsuno a estimé que la musique optimiste était mauvaise. La partition originale a été écrite par Hitoshi Sakimoto et Masaharu Iwata, tous deux vétérans de la série Ogre Battle . Sakimoto, qui a été amené à bord du projet par Matsuno, a été conseillé à la fois par Matsuno et le compositeur établi de Final Fantasy Nobuo Uematsu de ne pas se soucier de conserver le style de la série principale de Final Fantasy . Iwata a décrit le jeu comme un "projet géant" sur lequel travailler, et il a reçu beaucoup d'aide d'autres membres du personnel de Square. Plusieurs pistes ont été inspirées par le scénario et l'art conceptuel du jeu, certains noms de pistes étant choisis par Sakimoto en fonction des premières impressions des personnages pertinents. Sakimoto a décrit sa musique pour le jeu comme "des airs brillants et joyeux", portant des thèmes d'espoir et d'amour. Sakimoto et Iwata ont travaillé séparément sur leurs propres pistes. L'album est sorti pour la première fois sur deux disques compacts par DigiCube le 21 juin 1997 et a été réédité par Square Enix le 24 mars 2006.

Versions et rééditions

Tactics est sorti pour la première fois au Japon le 20 juin 1997. Il était accompagné d'un disque de démonstration pour SaGa Frontier . La localisation en anglais a été en partie externalisée, l'autre partie de la traduction et de la localisation étant gérée par Michael Baskett de Square USA. Baskett a commencé à écrire le script dans un style proche du vieil anglais, mais cela commençait à avoir un impact sur la compréhensibilité du jeu et à faire sonner les personnages de la même manière, il a donc été atténué dans le script final. Il a été lancé en Amérique du Nord le 28 janvier 1998 par Sony, qui a ensuite agi en tant qu'éditeur occidental de Square pour la plate-forme. Il a été réédité dans le cadre de la collection Millennium de Square. Cette série de jeux n'est sortie qu'au Japon et chaque titre est acheté avec un ensemble de produits connexes. Final Fantasy Tactics a été vendu le 29 juin 2000, ainsi que des titres tels que Saga Frontier, Saga Frontier 2, Brave Fencer Musashi, Front Mission 3, Ehrgeiz et Legend of Mana .

Quatre ans après sa sortie en 1997 , Final Fantasy Tactics a été sélectionné dans le cadre de la gamme de rééditions Sony Greatest Hits . Final Fantasy Tactics est également devenu une partie d' Ultimate Hits, la principale gamme budgétaire de Square Enix disponible au Japon.

Une version PlayStation Portable de Final Fantasy Tactics, intitulée Final Fantasy Tactics: The War of the Lions est sortie le 10 mai 2007 au Japon, puis dans toutes les régions. Il s'agit du deuxième jeu annoncé dans le cadre de l'Alliance Ivalice. Le jeu propose une version mise à jour de Final Fantasy Tactics, ainsi que de nouvelles fonctionnalités, notamment des cinématiques dans le jeu, de nouveaux personnages et une capacité multijoueur . La mécanique mise à jour contient une prise en charge de l'écran large 16: 9, de nouveaux éléments, de nouvelles tâches et des vidéos animées en ombrage cellulaire . La version anglaise contient un doublage complet pendant les scènes cinématiques, contrairement à la version japonaise.

Réception

Final Fantasy Tactics s'est vendu à près de 825 000 exemplaires au Japon au premier semestre 1997 et a terminé l'année à près de 1,24 million d'exemplaires vendus. En 2007, le jeu s'était vendu à environ 1,35 million d'exemplaires au Japon. En août 2011, le jeu s'était vendu à plus de 2,4 millions d'exemplaires dans le monde.

Final Fantasy Tactics a été acclamé par la critique lors de sa sortie. Certaines critiques ont salué les séquences de combat comme étant difficiles, nécessitant une planification plus stratégique que les RPG ordinaires et utilisant de nombreux mécanismes de jeu dans les séquences de combat ultérieures. Les visuels ont également été salués, en particulier les effets de sorts, les champs de bataille 3D et la caméra qui peut être pivotée et zoomée. D'autres critiques n'étaient pas d'accord et considéraient ces éléments comme un problème car cela nécessitait que les batailles se composent de moins de personnages. John Ricciardi, dans sa critique pour Electronic Gaming Monthly, a fait valoir que le jeu aurait dû être fait dans un style 2D afin que les processeurs de la PlayStation puissent gérer de plus grands champs de bataille. Nob Ogasawara, lorsqu'il écrivait pour GamePro, était également préoccupé par la petite échelle des batailles, affirmant qu'en conséquence, le jeu "n'est pas tant Tactics Ogre avec une saveur Final Fantasy que FF avec une saveur TO". Un critique de RPGFan a critiqué la difficulté du jeu comme étant incohérente, en partie à cause des capacités propres à certains personnages qui influencent injustement le cours de la bataille en faveur ou contre le joueur.

Les critiques ont loué la profondeur de l'histoire et les rebondissements de l'intrigue, mais certains ont fait remarquer que le grand nombre de personnages d'apparence similaire rendait difficile la distinction entre les personnages pour développer un attachement émotionnel. RPGFan a critiqué la localisation anglaise comme truffée d'erreurs grammaticales. La bande originale du jeu a également été saluée.

IGN a décerné au jeu le prix du choix de l'éditeur en 1998, louant les graphismes du jeu comme "incroyables" et les environnements de combat avec ses détails supplémentaires comme étant "extrêmement bien conçus". GameSpot a nommé Final Fantasy Tactics comme l'un des "plus grands jeux de tous les temps" en 2007. Le jeu s'est classé 84e dans le sondage "Top 100 Favorite Games of All Time" du magazine japonais Famitsu en mars 2006, 45e dans la liste de Game Informer des 100 meilleurs jeux, 43ème dans la liste d' Electronic Gaming Monthly et 38ème dans le classement IGN des meilleurs jeux.

Héritage

Le monde de Final Fantasy Tactics a été présenté dans plusieurs autres jeux vidéo Square. Après la sortie du jeu, l'équipe de développement a développé Vagrant Story, qui comportait plusieurs références subtiles à Final Fantasy Tactics . Dans une interview, Matsuno a déclaré que les deux titres se déroulaient dans le même monde fictif d'Ivalice. Lors du développement de Vagrant Story, Matsuno et Sakaguchi ont lancé une suite à Tactics, qui aurait utilisé des graphismes 2D en raison de problèmes de développement 3D à l'époque. Le projet a été sous-traité à un développeur non spécifié en raison de l'engagement de l'équipe envers Vagrant Story et a ensuite été annulé pour des raisons non précisées. En 2006, Final Fantasy XII est sorti, également situé dans le monde d'Ivalice. Square Enix a annoncé à la fin de la même année l' Ivalice Alliance, une nouvelle série de jeux se déroulant dans l'univers d'Ivalice, lors d'une conférence de presse à Tokyo. Le premier titre sorti était Final Fantasy XII : Revenant Wings .

Square a sorti Final Fantasy Tactics Advance pour la Nintendo Game Boy Advance en 2003. Le réglage et le moteur du jeu sont similaires à ceux de son prédécesseur, mais le casting de personnages est considérablement plus petit et l'intrigue est considérablement plus simple. Une suite indirecte de Final Fantasy Tactics Advance, intitulée Final Fantasy Tactics A2 : Grimoire of the Rift, est sortie au Japon en 2007 et dans le reste du monde en 2008. C'est également l'un des titres sortis dans le cadre de la série de jeux Ivalice Alliance., et se déroule dans l'univers d'Ivalice.

Ramza et Agrias sont apparus dans le jeu de cartes à collectionner en ligne Lord of Vermilion III en 2014. Ramza apparaît également comme un personnage jouable dans le jeu de combat Dissidia Final Fantasy NT . En 2017, le MMORPG Final Fantasy XIV : A Realm Reborn dépeint une version alternative de Final Fantasy Tactics dans laquelle Ramza et ses compagnons sont morts à la fin de Tactics . Matsuno a déclaré que l'inspiration pour décrire cette intrigue venait du nombre de joueurs qui avaient mal compris la fin de Tactics . Final Fantasy Tactics est présenté dans le jeu de cartes à collectionner Final Fantasy, avec Ramza, Delita, Agrias et d'autres personnages apparaissant dans l'opus I (chiffre romain). Tactics a fait des apparitions supplémentaires dans les Opus III, IV, V, VII, X et XIII.

Une version remixée de la chanson "Ovelia & Delita" a été nominée pour "Best Game Music Cover / Remix" lors de la 16e édition des Game Audio Network Guild Awards.

Remarques

Références

Liens externes