Marguerite de Danemark, reine d'Écosse -Margaret of Denmark, Queen of Scotland

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre

Marguerite de Danemark
Marguerite d'Ecosse (1469) par Hugo van der Goes.jpg
Margaret représentée dans le retable de la Trinité par Hugo van der Goes, c. 1480
Reine consort d'Ecosse
Mandat juillet 1469–14 juillet 1486
23 juin 1456
Château de Copenhague, Copenhague, Danemark
Décédés 14 juillet 1486 (1486-07-14)(30 ans)
Château de Stirling, Stirling, Écosse
Enterrement
Conjoint
( m. 1469 )
Publier James IV d'Ecosse
James, duc de Ross
John, comte de Mar
Loger Oldenbourg
Père Christian Ier de Danemark
Mère Dorothée de Brandebourg
La religion catholique
Tombe moderne de la reine Margaret à l'abbaye de Cambuskenneth

Marguerite de Danemark (23 juin 1456 - 14 juillet 1486) était reine d'Écosse de 1469 à 1486 par mariage avec le roi Jacques III . Elle était la fille de Christian Ier, roi du Danemark, de Norvège et de Suède, et de Dorothée de Brandebourg .

La vie

Margaret est née au Danemark du roi Christian Ier et de la reine Dorothée du Danemark, de Norvège et de Suède. On ne sait pas grand-chose de son éducation. À l'âge de quatre ans, on parlait de son mariage avec le prince écossais James. En 1468, Margaret a été fiancée à Jacques d'Écosse afin de mettre fin à une querelle concernant la dette que l'Écosse devait au Danemark concernant la taxation des Hébrides et de l' île de Man . Le mariage a été arrangé sur la recommandation du roi Charles VII de France . En juillet 1469, à l'âge de 13 ans, elle épousa Jacques III à l'abbaye de Holyrood . Lors de leur mariage, toute la dette écossaise a été annulée. William Sinclair, 1er comte de Caithness, était à cette époque le comte nordique des Orcades . En 1472, il fut obligé d'échanger son fief des Orcades contre le château de Ravenscraig, de sorte que le trône écossais prit également les droits du comte sur les îles.

La reine Margaret a reçu la plus grande jointure autorisée par la loi écossaise dans son règlement de mariage - un tiers des revenus royaux, avec le palais de Linlithgow et le château de Doune . Elle s'intéressait aux vêtements et aux bijoux et était connue pour être toujours habillée à la dernière mode de l'époque. Après la naissance de son fils James, en 1473, elle part en pèlerinage à Whithorn . Elle a peut-être appris à son fils James à parler danois. Elle est devenue une reine populaire en Écosse et a été décrite comme belle, douce et sensible.

La relation entre Margaret et James III n'a pas été décrite comme heureuse. Apparemment, elle n'aimait pas beaucoup son mari et n'avait des relations sexuelles avec lui que pour la procréation, même si elle respectait sa position de monarque. L'une des raisons de leur éloignement était le fait que James favorisait leur deuxième fils par rapport à leur aîné. En 1476, James avait décidé qu'il voulait le comté de Ross pour son deuxième fils et avait accusé John MacDonald, le comte, de trahison. Macdonald a ensuite été jugé devant le Parlement, mais à la demande de Margaret, il a été autorisé à rester lord du Parlement. Lors de la crise de 1482, lorsque Jacques III fut privé du pouvoir par son frère pendant plusieurs mois, Margaret aurait montré plus d'intérêt pour le bien-être de ses enfants que son époux, ce qui conduisit à une séparation permanente. Politiquement, elle a oeuvré pour la réintégration de son époux dans ses pouvoirs de monarque lors de cet incident. Après la crise de 1482, le couple vit séparé : James III vit à Édimbourg, tandis que la reine Margaret préfère vivre à Stirling avec ses enfants.

Décès

Margaret mourut au château de Stirling le 14 juillet 1486 après être tombée malade et fut enterrée à l'abbaye de Cambuskenneth . Son mari, Jacques III, fut inhumé avec elle après sa mort en 1488. L'abbaye est en grande partie réduite en ruines, à l'exception de son clocher, toujours debout aujourd'hui. La tombe a été fermée et restaurée en 1865 aux frais de leur descendante, la reine Victoria .

Une histoire racontée par son fils prétend que Margaret a été tuée par le poison qui lui a été donné par John Ramsay, 1er Lord Bothwell, chef de l'une des factions politiques. Comme il était toujours favorisé par la famille royale après sa mort, cela est douteux et peut-être calomnieux, bien qu'il connaisse les poisons.

Publier

Galerie

Références

Attribution

Cet article incorpore le texte d'une publication maintenant dans le domaine public : Henderson, Thomas Finlayson (1893). " Marguerite (1457?-1486) ". Dans Lee, Sidney (éd.). Dictionnaire de biographie nationale . Vol. 36. Londres : Smith, Elder & Co.

  • Marshall, Rosalind, reines écossaises, 1034-1714
  • Richard Oram : Les rois et reines d'Ecosse
  • Timothy Venning : Les rois et reines d'Ecosse
  • Mike Ashley : rois et reines britanniques
  • Elizabeth Ewan, Sue Innes et Sian Reynolds : le dictionnaire biographique des femmes écossaises

Liens externes

Royauté écossaise
Précédé par Reine consort d'Écosse
1469-1486
succédé par